Le voyage de Caroline dans le Victoria

Publié le : 25 janvier 20185 mins de lecture

Quand j’ai appris que j’avais gagné au jeu “l’Australie est faite pour toi”, je n’en revenais pas. L’Australie est un pays si loin de la France que la possibilité d’avoir la chance de pouvoir y mettre les pieds me semblait irréelle. Et pourtant, après avoir préparé mon voyage pendant de longs mois, je m’envole enfin pour cette terre inconnue le 24 octobre dernier accompagnée de Sébastien, mon petit ami.

Après deux jours passés à Melbourne à s’acclimater à la culture australienne, nous prenons la route au volant de notre van avec pour première destination la légendaire Great Ocean Road. Nous découvrons d’abord les belles plages australiennes du Victoria, notamment Bells Beach et Point Addis, dont les vagues font le bonheur des surfeurs. Nous passons la nuit au YHA Eco Beach à Apollo Bay, une auberge de jeunesse conçue par un architecte qui fait partie de nos coups de cœur du voyage : accueil très chaleureux, grands salons avec une cheminée pour se réchauffer au coin du feu et une musique d’ambiance apaisante dans toutes les pièces à vivre. Le lieu idéal pour se reposer après une journée de route.

Le lendemain matin et après avoir traversé les forêts humides du Cape Otway, nous reprenons la Great Ocean Road et faisons connaissance avec les célèbres formations rocheuses qui en font sa réputation. Les Gibson Steps, les Twelve Apostles, la Loch Ard Gorge, le London Bridge et le Grotto sont autant de créations de la nature qui laissent sans voix quand on se retrouve face à elles, le plus fascinant étant de se dire que d’ici quelques années l’érosion aura de nouveau modifié ces paysages éphémères.

C’est à Port Fairy que s’achève notre deuxième journée de route. Ce village de pêcheurs tranquille à des allures de cartes postales avec ses devantures de magasins à l’ancienne et ses vieilles bâtisses du 19ème siècle.

Le lendemain, au petit matin, sur les conseils de la réceptionniste du YHA où l’on a passé la nuit, on part explorer Griffiths Island, une réserve naturelle qui borde la plage de Port Fairy. C’est ici que nous apercevons nos premiers kangourous. Après avoir fait nos adieux à la mer que nous allons abandonner pour quelques jours, nous poursuivons notre périple vers les reliefs escarpés des Grampians. En arrivant à Halls Gap nous faisons une halte au Brambuk Cultural Centre. Dans les jardins du centre, nous nous retrouvons seuls, nez à nez avec des dizaines de kangourous en train de se reposer sous l’ombre des arbres. C’est un moment magique que nous n’oublierons jamais.

Nous consacrons notre deuxième journée à Halls Gap à la découverte des différents points de vue qu’offrent les sommets des Grampians sur la vallée du Victoria. Si nous devons retenir une randonnée, c’est celle qui mène au Pinacle depuis le Wonderland Car Park.  Après avoir traversé les impressionnantes cavités du Grand Canyon, le paysage change pour monter de plus en plus haut, jusqu’à Silent Street, avant d’atteindre le sommet. Malgré le vent, nos efforts sont récompensés par la vue qui nous est offerte sur Halls Gap.

Le lendemain, nous quittons les Grampians et entamons notre plus grosse journée de route : en passant par Ballarat et Geelong, nous prenons le ferry à Queenscliff pour atteindre Sorrento et la Mornington Peninsula. Si cette région est connue pour son charme balnéaire, il est quelque peu altéré par le temps maussade qui nous accueille.

Notre dernier jour de route commence par la visite du Moonlit Sanctuary de Pearcedale, une très belle réserve naturelle où nous faisons la connaissance avec les perroquets australiens qui se plaisent à nous dire “hello” et “bye bye”. C’est aussi ici que nous avons la chance de nourrir des dizaines de wallabys.

Pour clore notre road trip, nous nous rendons à Phillip Island afin d’avoir un aperçu de l’environnement que je vais côtoyer pendant un mois en travaillant au sein du Phillip Island Nature Park. Si les koalas ont eu un peu de peine à se montrer au Koala Conservation Centre, notre curiosité a été comblée pendant la Penguins Parade au cours de laquelle nous avons pu approcher de près les plus petits pingouins du monde.

C’est avec une grande hâte que j’ai envie de les retrouver !

Plan du site